L'Opération Grand Site de Navacelles
Aménagement et environnement > Grand Site de Navacelles > Essentiel > L'Opération Grand Site de Navacelles

L'Opération Grand Site de Navacelles

1979 : le site classé est répertorié parmi les grands sites français susceptibles de bénéficier d'une opération de maîtrise des flux touristiques et de restauration de sites.

1989 : après une étude de préfiguration et un diagnostic réalisés par l'Etat, le Ministère de l'environnement approuve le lancement de l'"Opération Grand Site de Navacelles".

1990 : un comité de pilotage est créé entre les 6 communes concernées par le périmètre (23000ha) et les partenaires pour définir la première version d'un programme d'actions et suivre la réalisation des premiers travaux.

1994 : en parallèle du travail pour l'OGS de Navacelles, l'Association des Causses Méridionaux est créée pour réfléchir et animer les thématiques agricoles et environnementales, notamment pour élaborer les documents d'objectifs Natura 2000 et mettre en oeuvre les actions définies.

1995 : l'Association intercommunale pour la préservation et la mise en valeur du Grand Site de Navacelles et sa région est créée et réunit les 6 communes du périmètre.

1997-2004 : de nombreuses actions ont été réalisées pour la préservation et la valorisation (découverte et interprétation) du site. 

2004-2007 : à partir de 2004, une nouvelle réflexion s’engage pour la mise en place d’une structure de gestion pérenne ainsi que pour la recherche d’un  périmètre correspondant mieux aux entités paysagères qui composent le Grand Site de Navacelles et permettant d’anticiper et répartir la fréquentation, potentiellement en augmentation, sur l’ensemble du territoire. L’objectif est de  dépasser la logique d’intervention réparatrice ponctuelle pour avoir une vision globale et stratégique sur le long terme avec un projet de gestion durable du territoire.

2007 : le Syndicat Mixte d'étude et de pilotage du Grand Site de Navacelles est créé. Un nouveau périmètre et un nouveau programme d'actions sont validés.

2012 : le programme d'actions entre dans sa deuxième phase de mise en oeuvre et est validé par la Commission supérieure des Sites.