En savoir plus
La renouée du Japon en cours d'éradication...

Le plan de gestion de la ripisylve mis en œuvre par la CCL&L possède un volet « lutte contre les plantes invasives ». Ainsi en 2013 des travaux destinés à éradiquer la renouée du Japon (Top 100 mondial des plantes invasives) ont vu le jour.

 

L’état des lieux 2010 avait identifié 8 massifs répartis sur les communes de Lauroux, Saint Etienne de Gourgas et Lodève. Une nouvelle campagne de terrain a été réalisée au printemps 2013. Le nombre de massifs connus est donc passé de 8 à 23. Cette augmentation reflète le phénomène de propagation par les crues qui emportent et sèment (via ses racines) la plante vers l’aval. Elle justifie également le fait de vouloir éradiquer la plante pendant qu’elle est encore à un stade initial d’invasion. Si les actions sont menées trop tard, la renouée arrivera à un stade irréversible.

 

Ces travaux sont donc menés dans une logique d'anticipation et de prévention !

 

La prise en charge des 23 tâches se fera en deux temps. En 2013, 18 massifs ont été traités par l’entreprise Diaz Frères ayant déjà mené ce type de chantier. Les travaux ont consisté à décaisser les terres infestées pour les exporter vers une plate forme de stockage. Les zones décaissées ont été (quand cela était possible) laissées « à nue » afin de s’assurer de l'absence de repousse au printemps 2014.

Les terres exportées ont été bâchées afin d’attendre les terres issues des 5 massifs restants. Une fois l’ensemble des terres réunies sur la plateforme de stockage, elles seront concassées et bâchées à nouveau pendant 18 mois. Au bout de cette période, les rhizomes présents auront pourris et ne présenteront plus aucun danger d’invasion.