Acteurs publics de l'eau

PAGE EN COURS DE DEVELOPPEMENT - Merci de votre compréhension

La gestion de l'eau est régie par deux grands principes :

eau bien commun

- l'idée que « l'eau paie l'eau », utilisateur-payeur et pollueur-payeur

- la gestion par bassin-versant (la définition du bassin-versant : page Connaitre)



La Communauté de communes inscrit ses actions liées à l'eau dans le cadre de politiques européennes, nationales et locales. Elle a donc plusieurs partenaires et interlocuteurs privilégiés.

L'Union Européenne et la directive cadre sur l'eau

Adoptée en 2000, la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) donne un cadre commun à la gestion de l'eau au niveau européen. Il s'agit d'un texte clef qui fixe des objectifs pour la préservation et la restauration de l’état des eaux superficielles (eaux douces et eaux côtières) et pour les eaux souterraines : l'atteinte, d’ici à 2015, du bon état chimique et écologique des masses d'eau et des milieux.

Pour en savoir plus, ce film explique les politiques publiques de l’eau en France

L'Etat

L’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) et la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l’Hérault (DDTM 34) veillent au respect de la réglementation.


Ils interviennent sur le terrain pour contrôler les travaux en rivière, les débits réservés, les autorisations de prélèvements, le rejets des stations d’épuration, la pêche des espèces migratrices, la non utilisation des pesticides dans les zones à proximité des points d’eau et cours d’eau, les aires d’alimentation de captages prioritaires, la préservation des zones humides…

Les Agences de l'Eau

Établissements publics crées en 1964, il existe en France 12 Agences de l'eau, c'est-à-dire une par grand bassin hydrographiques. La CC L&L est essentiellement concernée par l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse.

Les Agences de l'eau ont pour missions :

  • la lutte contre la pollution ;
  • la préservation et la gestion de la ressource en eau ;
  • le soutien à la connaissance et à la coopération des acteurs de l'eau.

Elles élaborent le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion de l'Eau. Une part des redevances payées par les contribuables et entreprises alimentent leur budget, leur permettant de financer des projets et aménagement d'intérêt commun dans le domaine de l'eau. 

Le territoire est concerné par deux Agences de l'eau :

Rhône Méditerranée et Corse

Adour Garonne

Les Commissions Locales de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) est surnommée le Parlement local de l'eau, il en existe une par bassin-versant. Elle réunit tous les acteurs de la gestion, la préservation et l'exploitation de la ressource. Lieu d'échange et de débat, elle élabore le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE). Elle peut aussi donner son avis sur les autorisations administratives délivrées par l'Etat (ex : autorisations « loi sur l'eau »).

La composition de la CLE Hérault et la CLE Orb-Libron.



Le Schéma d'Aménagement et de Gestion de l'Eau (SAGE)



Le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) est une déclinaison du SDAGE (voir ci-dessus) : il planifie la gestion de l'eau à l'échelle du bassin-versant. Il a pour objectif :

  • l'organisation du partage de la ressource entre les usages humains et les besoins du milieu naturel (gestion quantitative),
  • le maintien ou la restauration de la qualité de l'eau et des milieux associés (gestion qualitative),
  • la gestion des crues et du risque inondation.

Le SAGE a une portée importante. En effet, les documents d'urbanisme et les projets territoriaux doivent être compatibles et intégrer totalement la question de gestion de la ressource. Les actions de la CCL&L s'accorderont avec les orientations du SAGE, pour atteindre l'objectif réglementaire commun à l'ensemble des pays européens : le bon état écologique des cours d'eau.

Les Syndicats Mixtes de Bassins Versants

Le Lodévois et Larzac est concerné par deux Syndicats car les rivières de son territoire se répartissent entre deux bassins-versants :

  • Le Syndicat Mixte du Bassin du Fleuve Hérault (SMBFH), pour la quasi totalité des communes et des cours d'eau - la Lergue et affluents ; la Vis
  • Le Syndicat Mixte des Vallées de l'Orb et du Libron (SMVOL), pour les communes de Romiguières et Roqueredonde et les rivières du Tès, de l'Engayère, etc.

Les syndicats mixtes assurent la coordination, l'animation, l'information et les études générales pour une gestion équilibrée de l'eau et des milieux aquatiques. Ils sont composés de structures intercommunales, dont la CCL&L.

Ils animent la Commission Locale de l'Eau et assurent le suivi des Schémas d'Aménagement et de Gestion de l'Eau (SAGE), des Programmes d'Actions et de Prévention des Inondations (PAPI), et des Contrats de Rivières.

 Pour en savoir plus :

Le SMBFH

Le SMVOL

La Communauté de communes Lodévois et Larzac

Eau potable et assainissement : les communes et les syndicats

Sur le Lodévois et Larzac, l'eau potable et l'assainissement sont gérés par les communes, et 3 syndicats : le SIEL (Syndicat Intercommunal des Eaux du Lodévois), le SIVOM du Larzac, le Syndicat des 5 Vallées.

A Lodève, la gestion de l'assainissement est déléguée à Véolia.

Ces collectivités assurent le service depuis le captage de l’eau brute, sa production et sa distribution jusqu’au robinet et son retour dans le milieu naturel après la station d'épuration.

Les différentes étapes du petit cycle de l’eau sont : le captage, la production, la distribution, la collecte et le transport des eaux usées, leur traitement et la restitution au milieu naturel.

Toutes les informations sur les services publics d'eau et d'assainissement sont en ligne : www.services.eaufrance.fr

Les associations de pêche

La Communauté de communes dans le cadre d'une convention pluriannuelle travaille en collaboration avec la Fédération départementale de pêche et de protection des milieux aquatiques, et l'association locale La Gauloise.

Ces actions communes concernent les pêches d'inventaire, et la gestion des espèces invasives (journées de sensibilisation).

La CCL&L promeut également le loisir pêche par le biais des offices de tourisme.