Connaitre les ressources en eau et ses milieux associés
Aménagement et environnement > Rivières et usages de l'eau > Essentiel > Connaitre les ressources en eau et ses milieux associés

PAGE EN COURS DE DEVELOPPEMENT - Merci de votre compréhension

Une diversité de ressources : les eaux superficielles et souterraines

  • Les ressources souterraines, le Causse : un château d’eau pour le territoire

    • Toute l’eau qui tombe sur le causse s’infiltre dans le sol et ressort ensuite dans les vallées. Le sous-sol du causse est plein de cavités et de galeries qui permettent la circulation de l'eau : c'est le karst.

Schéma du karst


  • Le territoire est parcouru par un réseau hydrographique riche

    Le réseau hydrographique est riche de plus de 200km ! La Brèze, la Marguerite ou l'Aubaygues sont quelques-uns des affluents de la Lergue, elle-même affluent du fleuve Hérault. Un bassin-versant (ou bassin hydrographique) est le territoire sur lequel toute l'eau qui tombe s'écoule vers un même exutoire : un lac ou un fleuve, la mer. L’imbrication des bassins versants implique une nécessaire solidarité au sein du territoire, entre l'amont et l' aval.

    Doc 2 : Schéma du bassin-versant Doc 3 : Carte du réseau hydrographique

 

 

  • La qualité des eaux

    • La qualité bactériologique

    • La qualité chimique

    • La qualité écologique

Des milieux naturels associés

La ripisylve a de multiples fonctions pour l’Homme et la biodiversité

La ripisyvle, qu’est ce que c’est ? Ce mot vient du latin "ripa", la rive et "sylva", la forêt. Syn : végétation rivulaire, boisements de berge

La ripisylve est une bande boisée plus ou moins large qui borde les cours d'eau.

Elle est constituée d’arbres à bois tendre (aulnes, saules, peupliers) et à bois dur (chênes, frênes, érables).

Elle se caractérise par un étagement vertical de la végétation : plantes herbacées, arbustes, arbres ; et un étagement horizontal, selon le degré d’humidité du sol, en partant des zones en eau jusqu’au haut des berges, plus sec.



Protection contre les crues

Elle maintient les berges, assure une régulation des écoulements et protége le sol de l'érosion. Les effets du courant sur la rive sont ainsi amoindri. Le bois mort joue aussi un rôle de dissipation de l'énergie s'il est bien géré. Les crues ont un rôle positif pour la ripisylve : elles permettent son renouvellement naturel.

Doc 4 : Fonctionnement de la ripisylve

Epuratrice d’eau

La végétation des berges filtre des polluants (nitrates, phosphates, pesticides) et les fixe par les racines. L'ombre qu'elle procure diminue le réchauffement de l'eau, limite l’eutrophisayion et offre des conditions favorables à la vie aquatique.

Cadre de vie

La ripisylve est d'une grande valeur paysagère. Lieu attractif de promenade, de découverte ou de loisir pour les habitants (canoë, pêche, baignade, pique-nique, etc.), elle favorise aussi le développement de certaines activités de tourisme.

Faune et flore remarquables

 

Sur le territoire, les milieux liés à l’eau sont multiples : les ripisylves, les sources, les mares et lavognes, les prairies humides. Ils rassemblent les conditions favorables à la vie de nombreux organismes vivants : les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens, mais aussi les espèces aquatiques. Herbiers, rochers, berges, sont autant de zones de cache, de nourriture, de reproduction.

La rivière et les milieux aquatiques, ou les milieux humides situés à proximité, permettent également des déplacements et des échanges entre espèces, ils assurent ainsi un rôle de corridor écologique aussi appelé « la trame bleue ».

Le réseau européen Natura 2000 reconnaît la grande richesse de ces milieux et des espèces qu'ils abritent (Ecrevisse à pattes blanches, Cincle plongeur, Truite fario...). Le territoire du Lodévois et Larzac accueille une grande diversité de milieux liés à l'eau ; pour cette raison notamment, il est couvert aux ¾ de sa surface par des sites Natura 2000

La rivière est sous la responsabilité de chacun, veillez à ne pas laisser de déchets derrière vous et à ne pas dégrader ces milieux !

 

Natura 2000

Les espèces invasives

Les espèces invasives sont des espèces exotiques (animales ou végétales), apportées de l’extérieur sur un territoire où elles n’existent pas naturellement. Ne connaissant pas de prédateur localement, elles colonisent le milieu naturel. Elles prennent alors la place des espèces présentes et menacent la diversité de la faune et de la flore.

Pour en savoir plus : la plaquette sur les espèces exotiques envahissantes du Réseau des gestionnaires d’espaces naturels

 

La CCL&L intervient sur la gestion des espèces invasives sur la Lergue et ses affluents et notamment :



La Renouée du Japon

Identifiée au centre de Lodève au bord de la Lergue, sur le Laurounet, sur la Brèze, il s’agit d’une plante à la tige creuse formant des massifs pouvant mesurer plus de deux mètres. Se reproduisant très facilement, elle colonise les berges mais aussi les jardins et terrains privés.

Il existe donc un fort risque d'invasion des berges ou des jardins. Or elle est toxique et étouffe les autres plantes, réduisant ainsi la biodiversité. De plus ce n'est pas un abri intéressant pour les petits animaux. Enfin, comme les racines ne sont que superficielles, le sol n'est pas stable et ne résiste pas aux crues.

Très résistante (particulièrement sa partie souterraine, un rhizome), il ne faut pas tenter de l’arracher ou de la couper. Le mieux est de signaler la présence de tout nouveau massif au service Eau et rivière, et ce dès que vous l’apercevez !

La Jussie


Le Lagarosiphon

 

La CCL&L intervient également dans le cadre d'un plan de gestion coordonné par le Syndicat Mixte de Gestion du Salagou, sur la gestion du lagarosiphon

Le lagarosiphon est une plante aquatique introduite dans le lac du Salagou et observée à partir 2009. Proliférant sous forme d'herbier, elle se développe sur de grande surface, dans les eaux peu profondes. Se reproduisant par rhizome, son

Pour plus d'informations :


La rivière est sous la responsabilité de chacun, renseignez vous avant d’acheter des espèces exotiques ou de relâcher des animaux dans la nature !