Saint-Maurice-Navacelles une commune au passé simple
Culture et Patrimoine > Essentiel > Les cahiers du Lodévois et Larzac > Saint-Maurice-Navacelles une commune au passé simple

Saint-Maurice-Navacelles une commune au passé simple

par le Foyer rural de Saint Maurice Navacelles (2007)

 

« Mémoire vibrante », dit un poème de DoV ; « mémoire du proche », indiquent les initiateurs de ce recueil, sous l’égide du Foyer rural. L’intimité des souvenirs s’y exprime de manière « impressionniste », comme l’avoue Georgette Milhau.

Les témoignages personnels se juxtaposent (Aigouy, Durand, Fabrègues, Gros, Peyrière, Salze, Singla, Vialla, Vinel), tels des maisons côte à côte, remplissant un paysage mental, vieux, bien qu’étant celui de l’enfance. L’agriculture d’autrefois y revit parmi les métiers disparus et les ressources abandonnées.

Fatalement, la langue occitane n’y figure qu’au rang de patois, que l’école interdisait. – « Las femnas jovas, primièras, se metèron al frances », raconte Marie-Louise Jourdan (« Les femmes jeunes, les premières, se mirent au français. »).

Tout ce livre est ainsi, en mouvement, lancé à la rencontre des lecteurs modernes. De très nombreuses photos accompagnent cette traversée du temps.

Les Cahiers du Lodévois-Larzac, n°27

En vente en librairie (7 €).

Télécharger le bon de commande