Lodévois et Larzac à la UNE

Street art à Lodève, exposition "Mes-Tissages": À partir du 14 avril / Inauguration le mercredi 13 avril 2016 à 15h00 Square Georges Auric

 

Le musée de la ville fermé pendant les travaux, pourquoi ne pas créer un musée éphémère à ciel ouvert ?

Pourquoi ne pas investir les palissades du chantier du musée et les vitrines de la rue piétonne ?

Avec le soutien et les conseils d'Al Sticking, l'un des street-artistes les plus influents de Montpellier, les élèves du Lycée Joseph Vallot ont conçu et réalisé une exposition de plein air. Ils se sont inspirés du street art et d’artistes tels que Haring, Bansky, Jr, Miss Van, c215, Ernest Pignon Ernest.

Vernissage de l'exposition : mercredi 13 avril à 15h, square Georges Auric

 

Démonstration par Al Sticking
Al Sticking, l'un des street-artists les plus influents de Montpellier, a suivi le projet d'exposition des lycées depuis son origine (voir ci-dessous le projet Palissade). Aujourd'hui, il s'empare du mur de l'escalier extérieur de la médiathèque. Venez le voir travailler !
Samedi 16 avril, toute la journée.

Dates et horaires de visites guidées
Accompagné d'une guide-conférencière du musée et de la Ville d'Art et d'Histoire, venez découvrir l'exposition, de la genèse du projet aux réalisations finales.
Samedi 16 avril à 11h et 15h    
Dimanche 17 avril à 15h    
Jeudi 21 et 28 avril, à 15h.
Gratuit / Réservation conseillée : 04 67 88 8610    

Dates et horaires des ateliers de pratique artistique
Après une rapide découverte de l'exposition et une présentation du mouvement street-art, place à vos idées créatives et à la manipulation des outils du street-artist.
Mercredi 20 et 27 avril, à 15h, pour les 10-14 ans.
Gratuit / sur réservation au  04 67 88 86 10


Essentiel

La rentrée est pour nous tous un temps à part, fort en émotions et en engagements. Depuis sept ans, j’aborde ce moment capital en qualité de maire de Lodève et de présidente de la communauté de communes.

Toujours avec le même plaisir... toujours avec la même conviction. Dans les premières semaines de septembre, nous allons poser les bases de notre “Contrat de Ville”. C’est un tournant important, aussi bien pour le centreville, sur lequel porte le contrat, que pour Lodève et pour tout le Lodévois et Larzac. Il porte un espoir - mettre un terme au principal foyer de précarité - et il s’appuie sur l’engagement solide de 27 signataires (Etat, Région, Département, CAF, Académie...). Cette synergie est un fait totalement nouveau, qui va nous permettre de jouer simultanément sur les leviers de l’économie, de l’enseignement, de l’emploi, de la santé, de la rénovation urbaine... avec les moyens correspondant à nos besoins.

Ce combat, nous allons le gagner, je vous l’ai promis. Je suis certaine que nous serons bons élèves et que nous remplirons notre part de contrat dans les 5 années à venir.

La rentrée... c’est aussi du côté des écoles, bien sûr ! Cette année, nous allons compter près de 3 000 élèves sur la seule ville de Lodève. Toute cette jeunesse apporte de la vie, du sens à notre action et témoigne d’un réel renouveau. Avec ses écoles, son collège et son lycée, Lodève a gagné en attractivité et affirme son rôle central sur un territoire élargi à une partie du Coeur d’Hérault. Nos Conseillers généraux (aujourd’hui départementaux) et régionaux se sont battus pour que ces structures essentielles perdurent, se développent et se modernisent, pour donner aux jeunes un accès égal à l’enseignement et de réelles perspectives. Je me suis personnellement engagée [Marie-Christine Bousquet était alors conseillère régionale NDLR] pour la cause du lycée de Lodève. De 390 élèves, nous sommes aujourd’hui passés à 1 200, avec une augmentation annuelle d’environ une centaine de jeunes. Accueil des tout petits, maternelle, primaire, collège, lycée... nous avons développé, sur tout le territoire une offre dont je suis fière, une offre à la hauteur de tous les habitants du Lodévois et Larzac et de tous ceux qui nous y rejoignent. Parce que construire l’avenir, c’est d’abord donner les meilleures chances à tous nos enfants.