Lodévois et Larzac à la UNE

Malika aime beaucoup pleurer...Mais un jour sa maman s’est fâchée : « Arrête ces larmes »... Alors Malika s’est sauvée...

Malika aime beaucoup pleurer... Elle aime pleurer beaucoup... Mais un jour sa maman s’est fâchée : « Arrête ces larmes »... Alors Malika s’est sauvée... À travers la palmeraie, à travers l’oliveraie... Loin vers les arganiers... Et elle s’est cachée pour pleurer tranquille.

À la maison, sa maman, son papa, son frère, les voisins, tout le monde est inquiet...

Comment retrouver Malika la pleureuse ? Pendant ce temps Malika, à force de pleurer, voit naître à ses pieds une petite flaque, puis un petit ruisseau, puis un grand fleuve... Jusqu’à la mer. Couleurs et parfums, dépaysement assuré pour cette jolie histoire qui se déroule au Maroc...

Avec le soutien de la ville de Lodève

Samedi 13 février – 14h15 – Théâtre Luteva – Lodève
LA PETITE FILLE QUI AIMAIT PLEURER - Cie Arthema
CONTE & MARIONNETTES SUR TABLE
Tout public – Dès 3 ans – 4€ - 35 min


RENSEIGNEMENTS / RESERVATIONS
OFFICE DE TOURISME LODÉVOIS ET LARZAC
7, place de la république 34700 Lodève
04 67 88 86 44 / tourisme@lodevoisetlarzac.fr
www.lodevoisetlarzac.fr / www.facebook.com/TheatreLuteva 

 

Les autres rendez-vous du week-end

Samedi 13 février - 17h - Rendez-vous devant la médiathèque - Lodève // Cirque // ALEXANDRIN LE GRAND // Cie Césure à l'Hémistiche / Dès 7 ans - Gratuit - durée 1h15.


Dimanche 14 février - 17h - Rendez-vous devant la médiathèque - Saint-Jean-de-la-Blaquière // Cirque // ALEXANDRIN LE GRAND // Cie Césure à l'Hémistiche // Dès 7 ans - Gratuit - durée 1h15.

 


Essentiel

La rentrée est pour nous tous un temps à part, fort en émotions et en engagements. Depuis sept ans, j’aborde ce moment capital en qualité de maire de Lodève et de présidente de la communauté de communes.

Toujours avec le même plaisir... toujours avec la même conviction. Dans les premières semaines de septembre, nous allons poser les bases de notre “Contrat de Ville”. C’est un tournant important, aussi bien pour le centreville, sur lequel porte le contrat, que pour Lodève et pour tout le Lodévois et Larzac. Il porte un espoir - mettre un terme au principal foyer de précarité - et il s’appuie sur l’engagement solide de 27 signataires (Etat, Région, Département, CAF, Académie...). Cette synergie est un fait totalement nouveau, qui va nous permettre de jouer simultanément sur les leviers de l’économie, de l’enseignement, de l’emploi, de la santé, de la rénovation urbaine... avec les moyens correspondant à nos besoins.

Ce combat, nous allons le gagner, je vous l’ai promis. Je suis certaine que nous serons bons élèves et que nous remplirons notre part de contrat dans les 5 années à venir.

La rentrée... c’est aussi du côté des écoles, bien sûr ! Cette année, nous allons compter près de 3 000 élèves sur la seule ville de Lodève. Toute cette jeunesse apporte de la vie, du sens à notre action et témoigne d’un réel renouveau. Avec ses écoles, son collège et son lycée, Lodève a gagné en attractivité et affirme son rôle central sur un territoire élargi à une partie du Coeur d’Hérault. Nos Conseillers généraux (aujourd’hui départementaux) et régionaux se sont battus pour que ces structures essentielles perdurent, se développent et se modernisent, pour donner aux jeunes un accès égal à l’enseignement et de réelles perspectives. Je me suis personnellement engagée [Marie-Christine Bousquet était alors conseillère régionale NDLR] pour la cause du lycée de Lodève. De 390 élèves, nous sommes aujourd’hui passés à 1 200, avec une augmentation annuelle d’environ une centaine de jeunes. Accueil des tout petits, maternelle, primaire, collège, lycée... nous avons développé, sur tout le territoire une offre dont je suis fière, une offre à la hauteur de tous les habitants du Lodévois et Larzac et de tous ceux qui nous y rejoignent. Parce que construire l’avenir, c’est d’abord donner les meilleures chances à tous nos enfants.