Lodévois et Larzac à la UNE

L'édition 2016 du Prix de la TPE est officiellement lancée !

 

Cette année, le prix prend une nouvelle dimension et se renforce sur les territoires de l'Hérault et du Gard.

 

Le prix se concentre sur 4 territoires : Cœur d’Hérault, Ouest Hérault, Est Hérault et le Gard, une organisation qui prépare son ouverture sur de nouveaux territoires dès 2017.

 

Le prix met en avant les TPE quel que soit leur secteur d’activité.  Seules les entreprises dont le siège social et basé dans l'Hérault et dans le Gard et qui ont moins de 10 salaries et de plus d’un an d’existence (inscrites au registre du commerce et des sociétés – RCS, Registre des Métiers, Professions Libérales et Agricoles) sont éligibles.

 

Une occasion unique pour les chefs d'entreprises héraultais et gardois de mettre en avant leur parcours original, leur savoir-faire ou l'exemplarité de leur management et tenter de remporter l'un des 4 trophées en jeu : "ETRE", "FAIRE", "PILOTER" et le trophée TPE.

 

Les entrepreneurs ont jusqu’au 30 juin 2016 pour déposer leurs candidatures sur le site: www.prix-tpe.fr



Essentiel

La rentrée est pour nous tous un temps à part, fort en émotions et en engagements. Depuis sept ans, j’aborde ce moment capital en qualité de maire de Lodève et de présidente de la communauté de communes.

Toujours avec le même plaisir... toujours avec la même conviction. Dans les premières semaines de septembre, nous allons poser les bases de notre “Contrat de Ville”. C’est un tournant important, aussi bien pour le centreville, sur lequel porte le contrat, que pour Lodève et pour tout le Lodévois et Larzac. Il porte un espoir - mettre un terme au principal foyer de précarité - et il s’appuie sur l’engagement solide de 27 signataires (Etat, Région, Département, CAF, Académie...). Cette synergie est un fait totalement nouveau, qui va nous permettre de jouer simultanément sur les leviers de l’économie, de l’enseignement, de l’emploi, de la santé, de la rénovation urbaine... avec les moyens correspondant à nos besoins.

Ce combat, nous allons le gagner, je vous l’ai promis. Je suis certaine que nous serons bons élèves et que nous remplirons notre part de contrat dans les 5 années à venir.

La rentrée... c’est aussi du côté des écoles, bien sûr ! Cette année, nous allons compter près de 3 000 élèves sur la seule ville de Lodève. Toute cette jeunesse apporte de la vie, du sens à notre action et témoigne d’un réel renouveau. Avec ses écoles, son collège et son lycée, Lodève a gagné en attractivité et affirme son rôle central sur un territoire élargi à une partie du Coeur d’Hérault. Nos Conseillers généraux (aujourd’hui départementaux) et régionaux se sont battus pour que ces structures essentielles perdurent, se développent et se modernisent, pour donner aux jeunes un accès égal à l’enseignement et de réelles perspectives. Je me suis personnellement engagée [Marie-Christine Bousquet était alors conseillère régionale NDLR] pour la cause du lycée de Lodève. De 390 élèves, nous sommes aujourd’hui passés à 1 200, avec une augmentation annuelle d’environ une centaine de jeunes. Accueil des tout petits, maternelle, primaire, collège, lycée... nous avons développé, sur tout le territoire une offre dont je suis fière, une offre à la hauteur de tous les habitants du Lodévois et Larzac et de tous ceux qui nous y rejoignent. Parce que construire l’avenir, c’est d’abord donner les meilleures chances à tous nos enfants.